Potager 2009-2011

Collection FDAC Essonne, domaine départemental de Chamarande

Série de 5 aquarelles sur papier, 2009  watercolors on paper
Semis en ligne, semis dispersé sur rang large, semis à la volée, semis circulaire, semis mélangés.
[5 x ] 42 x 42,4 cm

Installation, 2011
120 modules en béton ductal teinté dans la masse  Concrete Ductal coloured
6 couleurs 6 colours
[120] 37 x 30 x 22 cm

Suite à une résidence d’artiste en 2009, Laure Tixier a été invitée à imaginer un projet pour le Potager du Domaine de Chamarande. Elle a peint des aquarelles, esquisses préparatoires à l’origine de l’installation de 2011.

C’est ainsi qu’une banlieue a poussé sur le Potager du XVIIIème siècle dessiné par Pierre Contant d’Ivry : des maisons de béton coloré ont été semées en ligne dans les quatre triangles qui bordent l’allée centrale.
La floraison de ces maisons aux couleurs végétales s’est produite en juillet 2011 :  deux parcelles aux couleurs de fleurs (camaïeu de 3 roses) et deux autres parcelles aux couleurs de feuillages (camaïeu de 3 verts).
Dans l’esprit des lieux, l’artiste s’est inspirée de l’histoire récente du site. Le domaine de Chamarande a appartenu de 1957 à 1972 à Auguste Mione, un entrepreneur en travaux publics, la Construction Moderne Française. Cette entreprise a notamment construit la Cité Radieuse de Le Corbusier à Marseille. Il a installé son entreprise dans le château, un centre médico-social et des logements pour les cadres et les employés de l’entreprise ont été aménagés ou construits sur le domaine. Plus de quarante familles y ont vécu. Pour faire écho à cette incroyable aventure industrielle et sociale, le béton s’est imposé comme matériau idéal pour le projet.
Laure Tixier s’est intéressée également à l’histoire du développement urbain de l’Essonne. Après des recherches aux Archives départementales, elle a été frappée par une densification urbaine importante et rapide du département au cours du XXème siècle. L’implantation de maisons de type pavillonnaire dans le Potager fait écho à cette « colonisation » du paysage rural.
La bidimentionnalité du Potager tel qu’il a été rénové en se mue en plateau de Monopoly sur lequel s’installent les 120 maisons et répond ainsi à l’un des bijoux historiques de Chamarande : le jeux de l’oie grandeur nature à l’autre bout du parc.
La forêt du belvédère, colline jouxtant le domaine, à laquelle on accède en sortant par la grille de l’allée faisant face au château, offre un point de vue en hauteur sur le Potager et son installation dans une perte définitive d’échelle.

Domaine de Chamarande, castel and gardens in the south of Paris.
A “suburb” has been planted by “sowing” rows of houses (in concrete) in the Kitchen Garden designed by Contant D’Ivry in the 18th century.